Multipotentiels : comment sortir de l’ennui au travail ?

Ennui Travail Multipotentiel

Encore 6h à tenir…
28 jours avant les prochaines vacances…
Je me suis encore trompée de job. Voilà seulement deux ans que je suis en poste et je m’ennuie.
Voici quelques exemples de pensées qui traversent l’esprit des profils multipotentiels. L’ennui, c’est la bête noire des « couteaux suisses ». Quoi que l’on fasse, quel que soit le job que l’on occupe, l’ennui n’est jamais loin.

Sans parler des bullshit jobs qui ont le vent en poupe, chez les multipotentiels, l’ennui se manifeste lorsque les besoins de curiosité et de nouveauté ne sont plus satisfaits.

Leur motivation et leur énergie se fanent. Ils ne trouvent plus d’intérêt à leurs tâches. Ils perdent le sens qui les avait motivés à accepter ce job. Très rapidement, les multipotentiels ont le sentiment d’avoir fait le tour. Plus de challenge, plus d’apprentissage. Plus d’envie.

Quand l’ennui pointe le bout de son nez et prend une place de premier rang dans leur quotidien professionnel, certains décident de tourner la page. Postuler ailleurs, monter sa boite. Bref, embrayer sur un nouveau projet professionnel. Une nouvelle aventure.

Mais pour la majorité, quitter son job devient fatiguant. À force de multiplier les expériences professionnelles, on finit par accepter l’idée fataliste que l’on ne peut pas échapper à l’ennui. On pense alors qu’il ne sert à rien de trouver un autre job. L’expérience d’ennui se répétera.

S’ennuyer au travail a des conséquences néfastes sur soi-même. Fatigue chronique, pensées négatives, maux de ventre, insomnies ou dépression. La plus dangereuse touche à l’estime de soi. Lorsque l’on s’ennuie au travail, on développe la croyance que l’on est bon à rien. Notre estime de soi chute brutalement.

Pouvons-nous alors nous libérer de l’ennui au travail ?

Oui ! On peut avoir la maîtrise dessus et se libérer de l’ennui. Pour cela, voici 7 solutions à mettre en place dès maintenant !

1/ Prendre conscience que votre carburant est la nouveauté et la curiosité

Le propre du multipotentiel est d’avoir une curiosité débordante. Comme un feu d’artifices, tout (ou presque) suscite sa curiosité. Plus que le résultat, c’est le processus d’apprentissage et de découverte qui vous plaît en tant que multipotentiel.

Plus jeune, vous avez multiplié les loisirs. Vous commenciez une activité et très rapidement vous aviez envie envie de passer à autre chose

Est-ce mal ? Est-ce que ça veut dire que vous n’êtes pas normal ?

Pas du tout ! 

Si vous êtes arrivé à cette conclusion, c’est parce que vous avez souffert d’étiquettes. On a souvent dit de vous que vous étiez instable, perdu, que vous ne finissiez jamais ce que vous commenciez.

Mais concentrer votre temps à une seule et même activité, ce n’est pas vous. Vous n’êtes pas calibré comme cela. Il est donc temps d’assumer votre nature profonde.

En acceptant que vous aimez la nouveauté et la curiosité, vous vivrez mieux l’ennui. Vous comprendrez que ce n’est pas parce que vous vous êtes trompé de job, mais parce que c’est votre moteur.

2/ Ne pas chercher le job idéal, mais la carrière idéale

Est-ce que dans le fond faire le même job toute votre vie, ça vous plairait ? 

Probablement pas si vous êtes multipotentiel. Il est donc temps d’arrêter de dépenser votre énergie à chercher le job de vos rêves.

À la place, vous devez penser carrière. 

Voir plus loin qu’un simple job. 

Envisager votre avenir en listant toutes les choses que vous avez envie d’accomplir durant votre carrière. En répertoriant les sujets qui vous intéressent aujourd’hui, tout en ayant conscience que les choses évolueront inévitablement au cours de votre vie.

Pour construire votre plan de carrière et vous donner les moyens de réussir, il faut envisager votre multipotentialité comme une force

En tant que couteau suisse, vous avez diverses compétences. Vous êtes capable de faire des liens entre différentes idées et compétences. Vous avez un esprit innovant, vous savez vous adapter et vous aimez apprendre. 

Ce sont des soft skills très recherchés.

Aussi, il est nécessaire de laisser une part d’inconnu dans votre plan de carrière. Le fil rouge de votre carrière c’est votre curiosité. Apprends à l’écouter, la dompter et la suivre au fil de votre vie.

3/ Avez-vous trouvé ce que vous cherchiez en acceptant ce job ?

Vous souvenez-vous des raisons qui vous ont fait accepter ce job ? 

Peut-être que vous étiez emballé par l’idée de piloter la nouvelle stratégie commerciale de l’entreprise. Vous étiez motivé et accompli jusqu’au moment où vous êtes arrivé au bout de ce que vous cherchiez dans ce nouveau challenge.

Prenons un exemple simple. Je souhaite prendre des cours de guitare. Au bout de 4 mois, je laisse tomber. J’ai appris à jouer le morceau Wonderwall d’Oasis et ça me suffit. Pourquoi je devrais continuer si je n’en ai pas l’envie ?

Dans un job c’est pareil. L’ennui se manifeste quand vous avez trouvé ce que vous cherchiez, appris ce que vous vouliez ou fait ce que vous vouliez faire.

4/ Éviter les organisations cloisonnées avec une forte culture du process

Rien de pire pour un multipotentiel que de travailler dans une entreprise cloisonnée où tout est sujet à process. Ce type d’organisation ne laisse malheureusement que peu de place au changement. Les profils multipotentiels qui ont naturellement un sens de la créativité développé ne pourront pas laisser exprimer leur potentiel.

Si vous vous ennuiez difficile de changer de service, de proposer un changement ou de faire évoluer votre poste. Il faut en référer au N+1 qui lui-même doit en référer à son N+1, etc…

Avant de rejoindre une entreprise, renseignez-vous sur son organisation et privilégiez les structures souples dans leurs organisations.

5/ L’entrepreneuriat, le mode de travail pour éviter l’ennui

L’entrepreneuriat est une page blanche. Pour un profil multipotentiel, c’est l’opportunité d’écrire une carrière qui lui ressemble. De faire évoluer ses services ou ses produits s’il s’ennuie. D’être innovant dans sa manière de travailler.

Vous avez les commandes du navire pour réagir dès que l’ennui refait surface. De changer de trajectoire, de faire marche arrière. Tout est possible pour éviter l’ennui.

6/ Slasher avec une autre activité

Vous n’avez pas l’âme d’un entrepreneur ? Vous ne vous sentiez pas prêt(e) ? Et si vous envisagiez votre carrière sous la forme du slashing. Au lieu d’avoir un seul job dans lequel vous savez que vous risquez rapidement de vous ennuyer, vous pouvez cumuler deux jobs à temps partiel.

Vous cassez la monotonie d’un job à temps complet. C’est un bon moyen de lutter contre l’ennui. Aussi, cela peut-être une bonne option d’un point de vue de la sécurité financière. Si vous avez envie de quitter un job, vous aurez l’autre qui vous garantit un revenu.

7/ Parler à son responsable de sa multipotentialité

Il est temps d’assumer votre multipotentialité ! Les entreprises font face à des transformations comme la robotisation, l’intelligence artificielle. Les profils spécialistes n’auront pas toujours la première place puisque des ordinateurs et des machines sont programmés pour les remplacer.

Désormais, les recruteurs recherchent des soft skills. Des compétences humaines comme l’adaptabilité, la capacité d’apprendre à apprendre ou la créativité. 

L’intérêt ? 

Pouvoir être innovant pour que l’entreprise reste dans la course et prospère.

Ces compétences clés, vous les détenez. Votre curiosité vous pousse à vous intéresser à divers sujets. À pratiquer divers métiers ou activités. 

Prenons un exemple.

Mathilde a fait du scoutisme. Avec cette activité, elle a un bon sens de l’orientation, a des connaissances de la nature, en faune et en flore. Elle a une capacité de résistance physique et mentale, de la patience. Aussi, Mathilde jouait aux jeux vidéo. Ce qui lui plaisait, c’était les jeux de guerre. Avec le jeu vidéo, elle a développé un sens de la stratégie. Puis, Mathilde a voulu faire du basket. Elle a appris le jeu en équipe, la cohésion, la communication.

Aujourd’hui Mathilde répond à des appels d’offres dans le milieu de l’urbanisme. Sans s’en rendre compte, elle mobilise les connaissances et les compétences qu’elle a apprises au cours de ses différentes activités pour remporter l’appel.

En tant que multipotentiel, vous avez la capacité d’associer des compétences et relier des idées. De cette synergie nait l’innovation. Vous êtes capable d’avoir une vision panoramique d’une situation, ce qui vous  permet de placer les bonnes personnes aux bons endroits, d’identifier les problèmes et d’anticiper les difficultés à venir.

Prenez conscience de vos forces et valorisez-les auprès de votre responsable !

 

Vous avez aimé cet article ? Alors retrouvez du contenu inédit et d’autres conseils en vous inscrivant à la Newsletter de Move On Up ! Je m’inscris !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir plus d'articles

Chevron Back To Top
neque. adipiscing Donec fringilla venenatis suscipit dapibus tristique

Qu'est-ce que la multipotentialité ?

Avant toute chose, voyez le qualificatif “multipotentiel” comme un outil de compréhension et non comme un outil d’identité. Ensuite, dans la définition qui va suivre, les multipotentiels ne sont pas des surdoués.

Dans le cadre professionnel, la multipotentialité désigne les personnes qui, en raison de leur curiosité développée, ont de nombreux centres d’intérêt parfois très éloignés les uns des autres. Leur envie de découvrir et de toucher-à-tout les amène à avoir un champ de compétences variées sans avoir une spécialisation qui sort du lot.

 

Les multipotentiels n’ont pas de passion fidèle pour un domaine et n’ont donc pas de vocation dans le sens de “métier-passion”. Choisir une orientation scolaire était difficile parce que beaucoup de choses les intéressent. Ils se sentent parfois perdus parce que la norme avec laquelle nous avons grandi nous a incité à choisir une voie et à faire carrière dans celle-ci. Mais ils ne sont pas perdus ! Dans leur for intérieur, ils ne sont tout simplement pas calibrés pour faire le même métier toute leur vie. Même si un job peut leur apporter confort et plaisir, ils voient leur vie professionnelle comme l’opportunité d’explorer et de toucher à différents domaines et professions.

 

La difficulté qu’ils rencontrent est qu’ils n’assument pas leur envie de toucher-à-tout et ont l’impression de ne rentrer dans aucune case. Ils n’arrivent pas à trouver leur place. Pourtant, ils ont leur place dans le monde du travail d’aujourd’hui et de demain ! Et mon but est de vous aider à la trouver.

Notre quotidien est plus que jamais incertain. Le monde du travail évolue à grande vitesse. Nous sommes en train de voir émerger un nouveau monde du travail où les postes sont de plus en plus transversaux, où l’entrepreneuriat explose, où des métiers disparaissent et d’autres se créent et où les enjeux sociétaux et des entreprises demandent d’être innovants.

 

Les entreprises et la société ont plus que jamais besoin de vous ! Vous pouvez trouver un poste adapté à votre nature touche-à-tout. Vous pouvez créer votre job en montant votre business. Et surtout, déculpabilisez d’avoir un parcours atypique. Vous n’êtes pas obligé de choisir un job et d’y rester pour les 20 prochaines années.
Pour en savoir plus sur Move on up cliquez ici.